Jusqu’à présent, nous avons puisé l’énergie nécessaire à nos besoins dans des sources d’énergie fossile. Ces dernières posent problème sur le fait qu’elles peuvent s’épuiser. De plus, leur utilisation contribue le plus à la pollution de l’environnement. Heureusement, on a conçu des appareils capables de tirer profit des sources d’énergie renouvelable. Cela inclut les éoliennes, les capteurs solaires et les pompes à chaleur. Dans cette rubrique, nous allons vous donner toutes les informations concernant les PAC.

Pompe à chaleur : qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-elle ?

Une pompe à chaleur est un appareil qui possède la capacité d’absorber la chaleur contenue dans un environnement déterminé. Donc, elle absorbe l’énergie de l’extérieur pour assurer le chauffage de notre habitation. Cet appareil est constitué de plusieurs éléments pour son bon fonctionnement. Il est équipé d’un collecteur, d’un compresseur, d’un condenseur, d’un détendeur, d’un évaporateur et d’un fluide caloporteur.

Ainsi, les collecteurs ont pour fonction d’extraire la chaleur dans l’environnement. Cela peut-être dans le sol, dans l’air ou dans l’eau. Donc, cette chaleur chauffe un fluide frigorigène et celui-ci est ensuite envoyé dans le compresseur. Ce dernier comprime la vapeur pour augmenter sa température. Il est important de préciser que dans une pompe à chaleur, le compresseur est le seul élément qui a besoin d’énergie électrique ou autre pour fonctionner. Il faut en moyenne dépenser 1kWh d’énergie pour en récupérer 3 kWh. Une fois compressé, le gaz est envoyé vers le condenseur qui le transmet à son tour vers le circuit de chauffage du logement. Enfin, le détendeur diminue la température et la pression pour liquéfier le gaz. Lorsque le gaz redevient fluide, le cycle recommence.

Pompe à chaleur : quels en sont les avantages ?

La pompe à chaleur permet de profiter de trois principaux avantages : le confort thermique, l’économie d’énergie et la protection de l’environnement. Comme nous venons de voir son fonctionnement, on peut en déduire qu’un tel appareil permet de réduire considérablement la facture d’électricité. Nous avons pu constater que la pompe à chaleur n’a besoin que de très peu d’énergie pour garantir le chauffage d’une habitation. De plus, la source d’énergie renouvelable a l’avantage d’être gratuite et inépuisable.

Et puisque recourir à la pompe à chaleur permet d’éviter ou de réduire le plus possible l’utilisation des sources d’énergie fossile, on réduit donc la propagation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Enfin, dans le cadre de la rénovation énergétique, investir dans une pompe à chaleur permet de bénéficier des aides comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou d’autres aides financières pour son achat et pour son installation.

Pompe à chaleur : comment choisir ?

Pour profiter d’un appareil performant, il est important de penser au dimensionnement. Autrement dit, la puissance de la pompe à chaleur doit correspondre à la dimension de la pièce à chauffer. Un chauffage bien dimensionné évite le gaspillage d’énergie en misant sur un appareil trop puissant ou au contraire, opter pour un appareil qui manque de puissance et de performance. Par ailleurs, plus la pompe à chaleur sera puissante et plus son prix sera élevé. Un autre critère très important est le coefficient de performance. Il s’agit du rapport entre l’énergie électrique que l’appareil consomme et l’énergie thermique qu’il restitue. Donc, avant de faire un choix, prenez le temps de vérifier le COP ou le COPA. De plus, pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut opter pour une pompe à chaleur proposant un coefficient de performance supérieur à 3. Ce chiffre signifie que l’équipement peut fournir 3 kWh de chaleur pour 1kWh de consommation.

Pompe à chaleur : quels sont les différents types ?

Il existe différents types de pompe à chaleur en fonction de la source d’énergie absorbée par l’appareil. Pour commencer, il y a la PAC aérothermique air/air qui absorbe l’énergie contenue dans l’air pour chauffer une habitation. L’avantage avec ce type de pompe à chaleur, c’est qu’on peut s’en servir comme climatiseur. Il y a la PAC aérothermique air/eau qui se capte les calories de l’air pour chauffer l’eau de la maison. Pour puiser l’énergie qui se trouve dans le sol afin de l’utiliser dans le chauffage, il y a la pompe à chaleur géothermique. Enfin, la PAC hydrothermique qui extrait l’énergie contenue dans les nappes phréatiques. Il est à noter que pour pouvoir installer l’un de ces deux derniers types de pompe à chaleur, il y a des démarches administratives à respecter. Par exemple, une installation qui modifie l’apparence d’un bâtiment nécessite une déclaration préalable à la mairie.