Il existe plusieurs types de chauffe-eau qui diffèrent par leur source d’énergie. Il existe notamment les chauffe-eaux électriques, les chauffe-eaux solaires et les chauffe-eaux thermodynamiques et les chauffe-eaux à gaz. Avant de choisir un type de chauffe-eau, il convient tout d’abord d’évaluer les besoins de votre maison en eau chaude. La quantité d’eau chaude dont vous aurez besoin dépendra du nombre de personnes dans votre foyer. La capacité du réservoir de votre chauffe-eau sera donc proportionnelle au nombre d’habitants d’une maison. La moyenne recommandée est de 50 litres par adulte et de 25 litres par enfant. Des modèles allant d’une cinquantaine de litres à plus de 300 litres sont mis en vente sur le marché. Cela permet d’avoir une réserve suffisante d’eau chaude aux moments de la journée où la plupart des gens en ont besoin. En effet, un chauffe-eau met du temps à réchauffer l’eau contenue dans son réservoir.

En dehors de ce fait, il convient aussi de déterminer l’espace disponible qui pourra accueillir votre chauffe-eau. Enfin, les chauffe-eaux sont sensibles au calcaire contenu dans l’eau. Des modèles disposent de dispositifs leur permettant de fonctionner dans le cas d’une eau en forte teneur en calcaire sans devoir nécessiter d’entretien à court terme. Il est donc important de faire son choix en conséquence.

Les Chauffe-eaux électriques

Les chauffe-eaux électriques et les chauffe-eaux solaires utilisent différentes sources d’énergie pour réchauffer l’eau de leur réservoir. Le chauffe-eau électrique est facile à poser. Il peut être installé verticalement ou horizontalement, contre un mur ou sur un socle. La difficulté ne réside que dans son branchement à la tuyauterie de la maison pour l’alimenter en eau. Par la suite, une simple prise électrique suffira à l’alimenter. Les chauffe-eaux électriques disposent de plusieurs sortes de résistances. La première est la résistance ACI hybride. Elle est caractérisée par sa capacité à résister aux effets d’une eau très calcaire. Ce type de résistance dispose notamment d’une anode en titane entourée d’une couche de magnésium, lui assurant une grande longévité.

Quel type de chauffe-eau choisir ?

Ensuite, il existe des modèles de chauffe-eaux électrique munis d’une résistance stéatite. Ce type de résistance est entouré par un fourreau émaillé qui lui évite tout contact direct avec l’eau. La résistance stéatite convient aussi en cas d’eau riche en calcaire. Enfin, il y a la résistance blindée. Celle-ci trempe directement dans l’eau, il est donc déconseillé d’utiliser un chauffe-eau avec ce type de résistance si votre eau est agressive. Cela risque de détériorer prématurément la résistance.

Les chauffe-eaux à gaz

Le chauffe-eau à gaz constitue une alternative au chauffe-eau électrique. Ce modèle de chauffe-eau est plus économe que son homologue électrique. Il est aussi moins encombrant dans le cas d’un chauffe-eau à gaz à production instantanée ou d’un chauffe-eau à gaz à accumulation muni d’un mini-ballon. En effet, un chauffe-eau à gaz à production instantanée ne dispose pas de réservoir. L’eau chaude est produite en direct, à volonté, contrairement à un chauffe-eau à gaz à accumulation qui dispose d’un réservoir dans lequel il stocke l’eau à chauffer. Le chauffe-eau à gaz avec un mini ballon et le chauffe-eau à gaz à production instantanée permettent tout deux d’obtenir de l’eau chaude plus rapidement qu’un chauffe-eau électrique ou à un chauffe-eau à gaz à accumulation muni d’un grand réservoir. Les chauffe-eaux à gaz peuvent être branchés sur le réseau de gaz de votre fournisseur d’énergie, mais il peut également être alimenté à l’aide d’une citerne ou à l’aide d’une bouteille. Le gaz utilisé peut être du propane ou du butane. Les chauffe-eaux à gaz réchauffent l’eau à partir d’une flamme issue de la combustion du gaz qui sert à l’alimenter.

Un chauffe-eau à gaz nécessite donc l’installation d’un autre dispositif pour pouvoir fonctionner. Il s’agit d’un système d’évacuation à ventouse. Un double conduit est installé à travers un mur externe ou le toit afin de pouvoir approvisionner le chauffe-eau en oxygène, nécessaire à la combustion du gaz, mais aussi afin de pouvoir évacuer la fumée produite par cette même combustion à l’extérieur. Le dioxyde de carbone ainsi que le monoxyde de carbone produits par la combustion du gaz peuvent s’avérer dangereux. Il est donc nécessaire de ne pas négliger l’installation le système d’évacuation. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel pour que l’installation soit faite dans les normes.